Achat de logements en propriété: baisse du taux de vacance

Pour la première fois depuis 2011, le nombre de logements en propriété vacants a diminué en Suisse. C’est ce qu’il ressort des chiffres de l’Office fédéral de la statistique. Le blog Immopulse va au-delà des chiffres.

Pour la dixième année consécutive, la proportion d’appartements vacants a augmenté en Suisse. En juin 2019, l’Office fédéral de la statistique comptait 75 323 logements vacants, soit 1,66% de l’ensemble des logements existants. L’augmentation s’est toutefois ralentie. Car tandis que le nombre de logements locatifs a continué d’augmenter, le taux de vacance des logements en propriété a quant à lui diminué.

Moins de logements en propriété en vente

Exprimée en chiffres, la baisse de logements vacants correspond à 72 habitations. Celle-ci est due à diminution du nombre de logements en propriété vacants. En revanche, le taux de vacance des maisons individuelles a légèrement augmenté. Malgré cette légère baisse, les experts s’attendent à un éventuel renversement de tendance. Les raisons sont les suivantes: premièrement, le nombre de permis de construire délivrés pour les appartements en propriété et les maisons individuelles a de nouveau diminué, de plus de 10% rien que pour l’an dernier. «Deuxièmement, la forte demande en matière de propriété du logement a continué d’être soutenue par la bonne conjoncture économique et la baisse des taux hypothécaires», écrit Credit Suisse dans un rapport.

Regard vers l’avenir

Les experts financiers portent aussi un regard vers l’avenir. Concernant l’achat d’appartements en propriété, la demande existante devrait dépasser l’offre de logements neufs au cours des prochains trimestres, et ce, malgré la hausse des prix. Credit Suisse table sur une hausse de la demande en matière de propriété du logement dans presque toutes les régions du pays.

Le fossé ville-campagne s’élargit

L’offre de logements est particulièrement restreinte dans les cinq plus grandes villes suisses. Le taux de vacance y est demeuré à un faible niveau de 0,46% l’an dernier. Toutefois, dans de nombreuses zones rurales et communes d’agglomération, le taux de vacance a continué d’augmenter, comme le montrent les chiffres du BFS. «Dans les cantons de Soleure, de Thurgovie et du Tessin, déjà touchés par l’offre excédentaire, le taux de vacance dépasse parfois les 3%», conclut Credit Suisse dans son rapport.

Vous souhaitez avoir davantage d’informations à ce sujet? Dans ce cas, consultez également le baromètre immobilier d’Immopulse à l’adresse https://immopulse.swisslife.ch/fr/barometre-immobilier/. Tous les trois mois, plus de 60 experts immobiliers y font part de leur évaluation concernant la demande et l’évolution des prix de l’immobilier dans huit régions de Suisse.

Aktuelle Blogbeiträge

TOUT VOIR

Votre thème immobilier.
Notre solution globale.

HAUT
X

Send this to a friend