De nos jours, on est presque partout chez soi

 

«Chez nous» – est-ce le lieu où nous naissons, où nous passons la majorité de notre temps ou simplement l’endroit où nous nous sentons bien?

swiss-life_01

«Chez moi c’est là où se trouve mon lit et où vivent mes parents, mes frères et sœurs, c’est l’endroit où j’aime être ». C’est ainsi que les plus jeunes d’entre nous décrivent régulièrement leur lieu d’origine. Mais cette vérité tout droit sortie de la bouche d’un enfant renferme sans doute bien plus qu’une simple description du «chez-soi». Il décrit l’endroit dans lequel nous nous sentons en sécurité à un moment donné. «A un moment donné» signifie que, selon la personne, cet endroit sera son point d’attache pendant une courte durée ou durant toute son existence. Certains restent attachés pendant toute leur vie à leur maison familiale, à leur lieu de naissance ou à leur région d’origine. D’autres vivent là où la vie les mène.

Jeunesse rime avec diversité

Les modes de logement diffèrent tout autant que la notion de patrie. Maison individuelle, maison contiguë, logement locatif, colocation entre jeunes ou personnes âgées, chambres d’hôtel et même camping font pour certains partie de leur patrie. Admettons que le terrain de camping fait toutefois plutôt figure d’exception. En règle générale, il s’agit d’un bâtiment en dur. Pour ceux qui vivent à la campagne, le rêve est souvent d’habiter dans une maison individuelle ou jumelle. A la périphérie des villes, les maisons individuelles cohabitent avec les maisons contiguës. En centre-ville, le style de vie est caractérisé par des appartements en propriété, en location ou en colocation. Autrement dit: la diversité est de mise! Elle ne se reflète d’ailleurs pas seulement dans la forme des bâtiments. En fonction de leur situation de vie, les gens s’adaptent aussi à des conditions de logement très diverses.

Le changement demeure la règle

Les enfants habitent en général dans le logement familial – qu’il s’agisse d’un logement en propriété ou en location. Se détacher de ses parents, commencer des études ou une formation professionnelle, occuper un premier emploi sont souvent les principales raisons qui poussent les jeunes gens à quitter leur domicile d’origine. Si certains emménagent dans une colocation, voire dans leur premier studio, d’autres restent chez leurs parents. L’amour, l’arrivée d’un heureux événement ou une évolution de carrière entraîne un besoin de plus d’espace. Les locataires deviennent alors propriétaires. Plus les gens ressentent le besoin de devenir propriétaires, plus ils se sentent enracinés dans la région qu’ils auront élue pour domicile. Pourtant, à l’heure actuelle, vivre sous son propre toit n’est plus un état permanent. Les logements en propriété trouvent de nouveaux acquéreurs et les anciens propriétaires redeviennent locataires. Même les seniors semblent de plus en plus opter pour les avantages d’une colocation. Selon les situations de vie, les séjours de longue durée en hôtel, en pension ou sur un terrain de camping sont remis au goût du jour. La carrière professionnelle, les relations, la situation financière ou la santé peuvent avoir une influence sur le choix du mode de logement.

Il suffit de remonter dans le passé pour s’apercevoir que jadis, plusieurs générations d’une même famille choisissaient de vivre au même endroit, qu’elles partageaient la même maison. Cet endroit était considéré comme sûr et fiable. Aujourd’hui, le terme de «chez-soi» revêt un sens plus large. Le monde semble devenu plus petit et le fait de quitter son lieu d’origine va souvent de pair avec la recherche d’une nouvelle terre d’adoption. La citation de Georg Baron von Örtzen n’en est que plus actuelle: «La patrie n’est plus liée à un lieu, mais à notre façon de vivre.»

En effet, de nos jours, chaque endroit du globe peut devenir notre chez soi et notre nouvelle patrie.

 

Votre thème immobilier.
Notre solution globale.

HAUT
X
Send this to a friend