Estimation immobilière: fixer le bon prix, un facteur décisif!

L’improvisation? Pas question lorsqu’il s’agit d’estimer la valeur d’un bien immobilier. Car si la valeur est trop éloignée du prix du marché, l’erreur peut coûter cher, surtout pour le vendeur.

Près de 50% des biens immobiliers changent de propriétaire sans intervention professionnelle. Les chiffres ne précisent pas combien de personnes font l’impasse sur une estimation immobilière sérieuse et professionnelle. En revanche, on devine aisément les conséquences d’un prix de mise en vente qui ne correspond pas à la valeur du marché.

Estimer un bien à une valeur trop élevée

Les surestimations incitent les vendeurs à favoriser l’agent immobilier qui leur promet le produit de la vente le plus élevé. Mais si le prix exigé est trop élevé, c’est d’abord la durée de la publication qui s’allonge. La durée pendant laquelle le bien est proposé à la vente s’éternise jusqu’à devenir invendable. Pour les acheteurs potentiels, le bien perd de son attractivité, affaiblissant alors la position de négociation du vendeur. Résultat: le prix de vente baisse.

Car les acheteurs potentiels feront des offres bien plus basses pour déterminer le seuil de tolérance du vendeur. Le vendeur qui est contraint par la pression du temps, propose souvent en guise de compromis un montant à mi-chemin qui s’avère souvent bien inférieur à la valeur réelle du marché. Conséquences: le vendeur a perdu deux fois plus d’argent car les coûts de la commercialisation sont plus élevés et le prix de vente a diminué. Une perte qui peut facilement se monter à six chiffres.

Estimer un bien à une valeur trop faible

Un prix trop bas repose souvent sur une estimation peu sérieuse ayant pour objectif d’accélérer la vente. Cette méthode multiplie le nombre d’acheteurs potentiels. Mais une fois que le prix a été fixé trop bas, il est difficile de le faire remonter au cours des négociations. Car la plupart des intéressés ne pourront plus honorer une telle offre.

Dans ce scénario, le vendeur est également deux fois perdant: d’une part, il perd du temps et de l’énergie avec des acheteurs potentiels pour qui le prix dépassera finalement le budget. D’autre part, il lui sera difficile de relever le prix initialement communiqué pour qu’il corresponde au prix réel du marché.

Comment éviter les problèmes?

L’estimation de la valeur de marché d’un bien immobilier, la détermination du prix de vente optimal et de la stratégie de vente, l’estimation des prix de comparaison fiables d’objets similaires déjà vendus, l’évaluation de la situation réelle du marché et enfin, la négociation réussie avec des acheteurs potentiels constituent un processus particulièrement complexes. Il faut au terme de ce processus que chaque partie soit satisfaite sans qu’aucune n’ait été dupée. Sans aide professionnelle et fiable, un tel résultat reste souvent illusoire. Dans le cas contraire, il ne reste qu’à croire au hasard. Ce qui nous ramène à notre remarque initiale: la vente immobilière ne s’improvise pas.

Aktuelle Blogbeiträge

TOUT VOIR

Votre thème immobilier.
Notre solution globale.

HAUT
X

Send this to a friend