Financer un bien immobilier: la comparaison des hypothèques peut être très intéressante, seulement voilà…

5 milliards de francs! C’est le potentiel d’épargne théorique qui échappe chaque année aux propriétaires suisses lorsqu’ils financent leur bien immobilier. Pourquoi? Ils ne comparent pas les hypothèques et laissent alors passer des offres plus avantageuses.

Le coupable se cache-t-il dans les intérêts hypothécaires trop faibles ou les Suisses sont-il trop négligents lorsqu’il s’agit de comparer différentes offres? C’est un fait: 70% des clients concluent une hypothèque auprès de leur banque et se privent de considérer d’autres offres plus avantageuses. C’est ce qui ressort d’une étude menée par le prestataire d’offres comparatives Comparis.

Financement d’un bien immobilier: l’émotion plutôt que la raison

Les experts attribuent cette habitude au lien affectif de nombreux clients avec leur banque. Manifestement, c’est à sa propre banque qu’on accorde la plus grande confiance. De même, on se fie également plus aux conseils de nos amis et proches qu’aux chiffres des différentes offres.

Et les nouveaux prestataires, tels que les assurances ou les caisses de pensions peinent à séduire les Suisses. Bien que leurs conditions soient souvent plus intéressantes que celles des banques classiques, les clients restent fidèles à leurs banques. Ils sont seulement 10% des clients à opter pour ces autres prestataires.

Financer un bien immobilier: toutes les offres ne se valent pas

L’étude montre que près d’un quart de l’ensemble des acheteurs de biens immobiliers ne consulte aucune offre auprès d’autres établissements financiers pour financer leur bien immobilier.  Pourtant, une comparaison leur permettrait d’économiser rapidement une dizaine de milliers de francs. En effet, contracter un hypothèque de plus de 700 000 francs sur 10 ans en payant par exemple 0,2% d’intérêt en trop, équivaut à une perte de 14 000 francs par rapport à une offre similaire plus avantageuse. Pour un volume hypothécaire en Suisse de près de 1000 milliards de francs, les experts estiment à 5 milliards de francs, le potentiel d’épargne annuel.

Aktuelle Blogbeiträge

TOUT VOIR

Votre thème immobilier.
Notre solution globale.

HAUT
X

Send this to a friend