Logement et vieillissement: une appli vous explique ce qu’il faut faire!

Pour bon nombre de propriétaires, «logement et vieillissement» signifie pouvoir rester le plus longtemps possible chez soi. Cette vision est également soutenue par les spécialistes et les autorités. Pour concrétiser cet objectif, une certaine planification et quelques adaptations sont nécessaires. Le plus tôt est aussi le mieux.

Saviez-vous que votre salle de bains à elle seule comporte plus de 20 zones à vérifier et, le cas échéant, à aménager si vous souhaitez pouvoir l’utiliser sans problème jusqu’à un âge avancé? Quant à la cuisine, elle recèle une dizaine de zones pouvant poser problème lorsqu’on fait le choix de vieillir chez soi. Même la porte d’entrée ou l’accès à son logement présentent cinq ou six risques.

Une appli vous dit si votre logement est adapté à l’âge

Une chose est sûre: seul un logement adapté à l’âge permet de rester chez soi en toute liberté de choix et de retarder le plus possible le passage à la maison de retraite. Une appli (www.webapp.mona-tool.ch) développée dans le cadre d’une initiative privée en collaboration avec le Bureau de prévention des accidents montre où se cachent les pièges et zones dangereuses. Elle indique où se situent les problèmes dans les différentes parties du logement et explique comment y remédier. Car c’est un fait: la plupart des maisons et appartements construits il y a 20 à 30 ans ne sont pas du tout adaptés à l’âge. Installer par anticipation un monte-escalier ou rendre le logement accessible aux fauteuils roulants peut retarder de nombreuses années le passage à la maison de retraite.

Une planification précoce permet de vieillir chez soi en toute liberté de choix

Il est judicieux, avant d’atteindre l’âge de la retraite, de vérifier si son logement est adapté à l’âge et de procéder aux aménagements nécessaires. En effet, à mesure que l’on avance en âge, on est moins disposé à entreprendre des transformations dans son logement, et le financement peut souvent poser problème. En effet, rien que la transformation d’une salle de bains peut rapidement atteindre un budget de 20 000 francs, voire davantage. Par rapport aux coûts d’un séjour en maison de retraite, qui peuvent rapidement s’élever à 8000 francs par mois, voire davantage, cela vaut toutefois la peine d’aménager son logement.

Risques de chute, éclairage et ergonomie

Les aménagements prioritaires pour pouvoir vieillir chez soi englobent trois domaines:

  • Éliminer les risques de chute et installer des poignées: il convient de supprimer les sols glissants, les seuils et les marches ou de réduire leur dangerosité. Les poignées et les mains courantes offrent une sécurité supplémentaire. Les portes seront élargies si nécessaire.
  • L’éclairage contribue à la sécurité: un bon éclairage, sans éblouissement, permet de remédier au manque de sécurité lié à la baisse de l’acuité visuelle.
  • Garantir l’ergonomie: les appareils électroménagers, les armoires hautes, les interrupteurs, les stores, la douche et les robinets doivent être adaptés de sorte qu’ils soient faciles à atteindre et à utiliser.

Autre solution: emménager dans un appartement adapté à l’âge

Si les mesures de transformation sont trop complexes ou trop coûteuses ou si le logement est éloigné des commerces, des services médicaux et des transports publics, une solution intéressante existe: vendre son bien et acquérir un logement plus petit, bien situé et adapté à l’âge. En cas de transformation ou de vente du bien, Immopulse est le partenaire compétent qui saura vous proposer la meilleure solution pour vos vieux jours. 

Aktuelle Blogbeiträge

TOUT VOIR

Votre thème immobilier.
Notre solution globale.

HAUT
X

Send this to a friend