Un potentiel d’épargne élevé avec des hypothèques avantageuses

En Suisse, les intérêts hypothécaires ne cessent de baisser. Mais même si les conditions avantageuses en matière d’hypothèque sont la norme, il est possible de réaliser d’importantes économies en comparant les taux.

Bien que les crédits immobiliers n’aient jamais été aussi abordables, cela vaut la peine de comparer différents fournisseurs de prêts hypothécaires. Car selon vos talents de négociateur, le potentiel d’épargne peut être considérable. «Pour financier l’acquisition d’un bien immobilier, l’acheteur suisse typique tire un trait sur plusieurs vacances en famille», conclut un rapport publié dans le NZZ. La raison? Il fait confiance à sa banque plutôt que de comparer plusieurs prestataires. Un quart des acquéreurs de biens immobiliers ne compare par les taux d’intérêt. Au final, 70% des acheteurs finissent par se tourner vers leur banque.

Des hypothèques à taux fixe sur cinq ans largement en-dessous de 1%

Il suffit de regarder les taux indicatifs actuels sur divers portails en ligne pour s’apercevoir que plusieurs prestataires proposent des taux en-dessous de 0,7% pour des hypothèques à taux fixe sur cinq ans. Un taux inférieur à 1% est exigé pour les hypothèques sur dix ans. Dans le cas de clients présentant très peu de risques, ces valeurs tombent à 0,4% pour des hypothèques sur cinq ans et à 0,7% pour des hypothèques sur dix ans, écrit le NZZ. «Présenter très peu de risques» signifie que des critères précis concernant la valeur immobilière, le taux d’avance ou la capacité financière relative aux taux et d’autres charges sont remplis.

Les prestataires les plus avantageux ne sont toutefois plus les banques classiques mais des instituts spécialisés dans des hypothèques en ligne, ainsi que les caisses de pensions et les assureurs. Il existe des différences substantielles entre les banques traditionnelles. En effet, les plus chères demandent des taux de 1,2% pour des hypothèques sur cinq ans et de 1,5% pour des hypothèques sur dix ans.

Hypothèques avantageuses: comparer, comparer, comparer...

«Après avoir soigneusement comparé les taux indicatifs, il faut négocier les taux d’intérêt finaux», recommandent les journalistes financiers du NZZ. Cela permet généralement de réaliser d’importantes économies. Si l’on paie un taux d’intérêt de 1,4%, voire de 1,6% au lieu de 1,2% pour une hypothèque d’une valeur de 1 million de francs sur dix ans, on perd 20 000 à 40 000 francs sur la période considérée. Cela représente quelques jolies vacances en famille.

Aktuelle Blogbeiträge

TOUT VOIR

Votre thème immobilier.
Notre solution globale.

HAUT
X

Send this to a friend